+33 (0)1 58 83 53 24

Retour à tous les articles

Fête Nationale française du 30 juin 1878 au 14 juillet 1880.

Fête Nationale française du 14 juillet 1880 - Blog de Calliopée - Art & Culture

La fête Nationale française ne fut pas toujours célébrée le 14 juillet.

La première Fête Nationale française eu lieu lors de la première Exposition Universelle républicaine de 1878 sous la présidence de Mac Mahon. Les précédentes de 1855 et 1867 furent organisées sous Napoléon III.

Le 30 juin 1878 célèbre donc pour la première fois la Fête Nationale.

Les français étaient encore sous le choc de la défaite de 1870 et des grandes meurtrissures causées par le siège de la Commune de Paris. Tout devait s’oublier. Mais pas seulement au yeux des français. Il fallait aussi montrer au monde entier que la France s’était rétablie sous la victoire encore fragile des républicains. Il fallait enraciner cette République.

Le succès fut immense car l’Exposition reçut 6 millions de visiteurs. Parmi ces jours de liesse et de joie, le plus mémorable fut le 30 juin. Le gouvernement choisit ce jour pour célébrer « la paix et le travail ».

Ce matin du 30 juin débuta par l’installation de la statue de la République au Champs-de-Mars, réalisée par Jean-Baptiste Clésinger.

Statue de la République par Clésinger. Blog de Calliopée - Art & Culture
Clésinger, Statue de la République au Champs de Mars

Du matin au soir, Paris ne fut que fête avec ses lampions, ses lumières et ses musiques dans les rues et les kiosques. Les fenêtres des maisons et des immeubles étaient pavoisées de drapeaux et d’oriflammes. Le spectacle était magnifique, grandiose et unique. Il devait marquer les foules immenses pour rester mémorable dans les esprits.

Claude Monet "La rue Montorgueil à Paris. Fête du 30 juin 1878" - Blog de Calliopée - Art & Culture
Claude Monet, 1878, La rue Montorgueil à Paris. Fête du 30 juin 1878, Paris, musée d’Orsay.

Beaucoup interprètent cette œuvre à tort comme faisant figurer la fête du 14 juillet. Pourtant, il s’agit bien d’un grossière erreur. En effet, ce n’est qu’en 1880 que le 14 juillet sera décrété fête Nationale française. Les législateurs promulguent la loi le 06 juillet 1880. Et depuis nous commémorons deux « 14 juillet ».

La Fête Nationale Française du 14 juillet 1880

La prise de la Bastille le 14 juillet 1789 et l’insurrection populaire ou « l’éveil de la liberté » telle la citation de Victor Hugo. Mais cette journée célèbre aussi la première fête de la Fédération qui eut lieu le 14 juillet 1790.

Ce qui compte dans cette date, c’est l’adhésion de la République aux Droits de l’homme et au rejet de toutes les formes de despotisme. « La chute de la Bastille, c’est la chute de toutes les Bastilles […], s’exclame Victor Hugo à l’Assemblée à la veille du vote de la loi […]. Le 14 juillet marque la fin de tous les esclavages, c’est la fête de toutes les nations. »

Les fêtes nationales françaises et les 14 juillet emblématiques qui ont marqué l’Histoire de la France

Le 14 juillet 1890 marque le centenaire de la fête de la Fédération.

La fin de ce 19ème siècle préfère mettre en avant cette date plutôt que celle de la prise de la Bastille. Notons que depuis 1880, les maîtres d’écoles sont membres des comités d’organisation du 14 juillet. L’école se distingue comme l’écrira Rémi Dalisson, puisqu’elle  » …enjolive avec ses solennelles remises de prix des 14 juillet, organisées dans plus des deux tiers des communes pour symboliser « la méritocratie républicaine ». Et le petit bal populaire, que tous nos anciens attendaient avec impatience, devient le symbole de cette journée.

Le 14 juillet 1919: Le souvenir des morts et des disparus.

Après cette victoire qui est une sacrée revanche sur 1870, les survivants défilent sur l’avenue des Champs Elysées. Un hommage est de ce fait rendu à tous ceux qui ont combattu l’ennemi. Qu’ils soient morts ou rescapés. Mille gueules cassées sont apparus ce jour-là entraînés par André Maginot, amputé d’une jambe. Dans la nuit du 13 au 14 juillet, le pouvoir en place dresse un gigantesque cénotaphe en plâtre doré sur lequel on lira  » À nos morts« . Les canons pris à l’ennemi entourent ce monument funéraire.

La fête nationale fut largement militarisée. Le 11 novembre 1920, très logiquement, consacre l’Arc de triomphe qui devient la sépulture du « Soldat inconnu ».

Le 14 juillet 1945: Le défilé de la Libération.

Trois journées de réjouissances civiques marquent cette année la fête nationale. Un merveilleux éclair de lumière jaillit sous l’Arc de Triomphe lors de la veillée du 13 juillet. C’est de la place de la Nation à celle de la Bastille que les troupes glorieuses se déplacent. Le Général de Gaulle les passe toutes en revue.

Le 14 juillet 1974: De la Bastille à la République

C’est la place de la Bastille qui devient le centre des manifestations autour de la colonne de juillet. Les soldats défilent à pieds dans tout Paris. Un nouveau style voulu par le président Valéry Giscard d’Estaing. Ce n’est qu’en 1980 que les Champs-Elysées reprennent leur rang pour le défilé.

Le 14 juillet 1989: Le Bicentenaire de la Révolution.

Quelle immense et belle journée pour les esprits patriotiques ! Les chefs d’Etat de nombreux pays ont été invités. On se souvient tous ou presque tous du grand spectacle de la soirée organisé par Jean-Paul Goude. Pas moins de 102 pays ont retransmis à la télévision cette célébration.

Le 14 juillet 2007: Sous le signe de l’Europe.

Pour la première fois, les 27 pays de l’Union Européenne ont répondu à l’appel en envoyant des représentants quand les chefs d’Etats ne pouvaient être présents. Trois chants patriotiques ont raisonné ce jour-là. Le choeur des armées françaises et les petits chanteurs à la Croix de bois ont entonné avant le défilé La Marseillaise et Le Chant des Partisans. l’Hymne à la Joie a clôturé la cérémonie.

Belle et heureuse fête du 14 juillet 2022 à toutes et à tous !

Calliopée – Voyage, Art & Culture © 2011 – 2022. Tous droits réservés 

Mentions légales | Conditions Générales de Vente | Nous rejoindre