Loading...

Botticelli, Artiste & Designer

10,00

L’exposition Botticelli artiste & designer souhaite présenter Sandro Botticelli tel qui fut en son temps, à la tête d’un atelier prospère, fréquenté par de très nombreux apprentis et bien achalandé. Cet atelier à l’époque de Laurent le magnifique se montre à la hauteur des attentes les plus variées d’une clientèle exigeante et raffiné. Mais il sut aussi plus tard satisfaire aux desideratas des partisans du prédicateur dominicain Jérôme Savonarole et de produire, avant et après la mort du moine des tableaux imprégnés d’une religiosité sincère pleine de pathétisme bien en accord avec la sensibilité développée par Botticelli durant ces dernières années d’activité. Cette atelier polyvalent pu ainsi rivaliser avec ceux de Verrocchio et des frères Polllaiolo qui ne tardèrent d’ailleurs pas à partir s’établir respectivement à Venise et à Rome L’atelier fournit en effet des dessins et des cartons destinés aux arts appliqués et décoratifs, des marqueteries répartis à Pise, Urbino et à Florence, des broderies de parements et de tapisseries comme celle de la collection de Baudreuil, des enluminures et des illustrations d’ouvrage comme les parchemins de la divine comédie de Dante, aujourd’hui dispersés entre Rome et Berlin Sandro Botticelli élabora une conception personnelle de la beauté idéale : une beauté déployée dans les rendus aussi célèbre que la Vierge du magnificat, une beauté reproduite en série à fin de tenir compte de la demande exprimée sur le marché, une beauté déclinée dans des figures et des compositions mythologiques appelées à orner des meubles des coffres, têtes et pieds de lit. une beauté utilisée, enfin, dans des tableaux d’autels de plus en plus monumentaux. Botticelli a été glorifié par les humanistes. Il fut un artiste cultivé, capable de créer d’admirables transpositions picturales, des inventions qu’on lui donnait à traiter, mais ce fut aussi un homme joyeux et enclin à la plaisanterie dans la plus pure tradition florentine même si par ailleurs un certain penchant à la mélancolie le plongea vers la fin du XVe siècle dans une crise spirituelle et artistique consécutive à la mort de Savonarole et dont témoigne outre le récit de Vasari ses ultimes œuvres autographes d’une extrême rareté.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Découvrez l'extrait