+33 (0)1 58 83 53 24

Retour aux Quartiers de Paris

Promenade à Paris, policiers, escrocs, arnaques et intrigues

Visite guidée à Paris Policiers, escrocs, arnaques et intrigues, Calliopée - Voyage, Art & Culture

 

Promenade culturelle à Paris, policiers, escrocs, arnaques et intrigues !

Cette promenade culturelle à Paris, retrace l’histoire dés la fin du Moyen Âge, des policiers, des escrocs, de leurs arnaques et de leurs intrigues dans le quartier des Halles. Ce quartier est le royaume de la crapule et de la prostitution. Mais il est aussi celui des lieux de crimes célèbres et assassinats politiques.

Cour des miracles et argot fleuri, maisons closes et exécutions publiques… Des récits insolites pour vous faire frissonner au royaume de la petite et de la grande truanderie !

Une balade historique qui retrace aussi l’assassinat de Henri IV par François Ravaillac.

La veille, au roi épuisé, son fils, le duc de Vendôme, lui rapporte l’avertissement suivant. Un astrologue lui conseille de se garder de la journée du lendemain.

«Vous êtes fous !» lui rétorque le souverain. Et, ce matin du 14 mai, le cortège empreinte l’étroite rue de la ferronnerie bordée de boutiques. Son but, se rendre à l’Arsenal, résidence de son ministre Sully. À la faveur d’un embarras de voiture, un exalté, François Ravaillac, grimpe sur une borne et frappe Henri IV de trois coups de couteau à la poitrine.

Le roi a déjà échappé à 17 attentats. Mais cette fois-ci, la blessure est mortelle. Ironie du sort, l’assassinat eut lieu devant un établissement portant l’enseigne d’un coeur couronné percé d’une flèche. Afin de perpétuer le souvenir de ce régicide, Paris a fait sceller une dalle à l’endroit du meurtre, devant le 11 rue de la Ferronnerie.

 

 Venez à cette promenade à Paris, et vous serez surpris par ce monde où se côtoyaient policiers, escrocs, arnaques et intrigues.

Charles-Henri Sanson, né en 1739 et mort en 1806, était un bourreau français. Officiellement exécuteur des hautes œuvres de Paris.
Il laissa derrière lui, une dynastie, dont le dernier fut Henri-Clément Sanson. Entre 1840 et 1847, “seuls” dix-huit condamnés passeront sous le couteau de la guillotine. Henri-Clément s’ennuie. Il fréquente assidument les casinos. En 1847, pour régler ses dettes, il met en gage la guillotine. l’État devra la racheter pour exécuter un condamné !

Il tranchera pour la dernière fois une tête cette même année 1847. Après cet évènement, et aussi parce que ses moeurs homosexuelles n’étaient pas du goût du nouveau ministre de la justice, il fut démis de ses fonctions.

La dynastie de bourreaux Sanson qui vit le jour en 1688 s’éteignait.

    Acheter

  • Point de rencontre: Paris - Devant l'église Saint-Eustache
  • Guide conférencier(ière): Émilie BARRACO
  • Durée: 1h30 (environ)

PRÉ-RÉSERVATION GROUPES

Calliopée – Voyage, Art & Culture © 2011 – 2023. Tous droits réservés 

Mentions légales | Conditions Générales de Vente | Politique de confidentialité  | Nous rejoindre